Les Calcaires siliceux (2009)

Devant nous la falaise de Roche Perfia, plus de 400 m de verticalité. Elle est constituée par une alternance de bans décimétriques, à pluridécimétriques, de calcaires siliceux et de joints finement détritiques.

On peut distinguer deux formations successives. Celle du bas se termine au sommet de Roche perfia. Elle date de l'Hauterivien et correspond à des dépôts de mer profonde recevant de nombreux apports terrigènes, argile et grains de quartz. Celle du haut correspond au 'Trou de La Mouche'. Elle joue le rôle d'une formation de transition avec l'Urgonien non visible sur l'image. Elle est caractérisée ici par la présence de grosses 'lentilles' interprétées comme des blocs sédimentés à l'état induré, provenant d'une plateforme infralitorale. Elle correspond à des dépots moins profonds, compris entre 80 et 200 m.

La couche basale est datée de l'Hauterivien, alors que la formation de transition correspond à une sédimentation du Barrémien basal. Les calcaires siliceux se sont donc déposés pendant une durée approximative de 8 ma.

Pour découvrir un autre aspect de ces calcaires, cliquez sur 'SUITE'

~ ACCUEIL ~ Retour paysage géologique